Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > A la une > Archives > Nouvelles scientifiques

Résultats spectaculaires avec SPITZER dans la région centrale de notre Galaxie

Une équipe internationale composée de l’OHIO State University et du Caltech Institute, dirigée par M. Schultheis (Observatoire de Besançon) vient de publier un article (http://arxiv.org/abs/0811.2902) sur les nouveaux résultats obtenus par la mission spatiale SPITZER et concernant la région centrale de notre Galaxie.

La région centrale (280 x 200 pc [1]) a été observée par la camera IRAC du télescope spatial SPITZER.
Plus de 5000 images ont été obtenues entre 3,6 et 8 microns.
La Figure 1 montre les images de la région centrale dans les 4 bandes de SPITZER.

PNG - 556.2 ko
Image du centre galactique avec Spitzer

Au total, plus de 1 million de sources ont été détectées. En utilisant les géantes rouges, cette équipe internationale a construit une cartographie des nuages interstellaires.
Pour la première fois toutes les étoiles cachées derrière les nuages interstellaires sont résolues.

La Figure 2 montre le gain entre une "ancienne carte" (avec 2MASS) et la nouvelle carte (IRAC).
Les régions les plus obscures avec une extinction de Av=100 mag peuvent être résolues. L’échelle de couleurs
de la figure donne la valeur de l’extinction.

PNG - 339.1 ko
Gain entre une "ancienne carte d’extinction" (avec 2MASS) et la nouvelle carte d’extinction (IRAC)

Grâce à cette carte, une étude des étoiles AGB a été effectuée.

Les étoiles AGB (Asymptotic Giant Branch) sont dans leur fin de vie jusqu’à ce qu’elles finissent comme nébuleuses planétaires. Des représentants typiques des étoiles AGB sont les étoiles de type Miras.

80% des étoiles passent par la phase de AGB (comment notre soleil) la compréhension de l’évolution de ces étoiles est donc importante pour
la chimie de notre Galaxie, car elles enrichissent le milieu interstellaire en carbone et autres éléments lourds, et donc modifient les abondances interstellaires. Une caractéristique des étoiles AGB est leurs pulsations, liées à leur perte de masse.
Les étoiles AGB sont les objets contribuant le plus à l’enrichissement des milieux interstellaires grâce à leur perte de masse.

Cette étude montre que la relation entre la période et la luminosité est la même
dans différents environnements tels que le centre galactique, le voisinage solaire ou les nuages de Magellan.

Ce résultat est particulièrement important car il montre que les étoiles AGB peuvent être utilisées comme standards
pour les déterminations de distances dans les systèmes extragalactiques.
Jusqu’à présent, seules les étoiles de type Céphéides étaient utilisées pour de telles estimations.
Ceci représente une grande amélioration car les étoiles AGB sont d’une part beaucoup plus lumineuses
et donc plus facilement détectables que les Céphéides et d’autre part, elles sont aussi plus nombreuses.

Pour plus d’informations, contacter :
Mathias Schultheis (mathias [at] obs-besancon.fr)



[1Un parsec (abrégé en pc) est la distance à laquelle la distance Soleil-Terre (environ 150 millions de kilomètres) est vue sous un angle d’une seconde d’arc. 1 parsec correspond environ à 3,26 années-lumière, soit environ 30000 milliards de kilomètres (3x1013 kilomètres)