Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > Archive des séminaires d’astrophysique (jusqu’en 2011) > 2008

Quelques conséquences cosmologiques d’une interprétation géométrique de la "constante c"

par Edith Burgey -

Jeudi 31 janvier 2008

Jean-Marie Vigoureux

Institut UTINAM équipe DSC

Résumé :

Nous postulons que la vitesse de la lumière et l’expansion de l’univers sont deux aspects d’un seul et même concept physique reliant l’espace et le temps dans un univers en expansion.
En résolvant les solutions des équations de Friedman, nous montrons que cette interprétation peut éclairer de nombreux problèmes de la cosmologie standard. Nous examinerons ainsi le problème posé par l’observation d’un univers plat, celui de quintessence, celui de l’uniformité à grande échelle du fond cosmologique. Nous montrerons également comment cette interprétation de la "constance c" conduit à reconsidérer les diagrammes de Hubble obtenus suite à de récentes observations sans nécessiter d’introduire une accélération de l’expansion de l’univers.
En conclusion, nous ouvrirons le problème à d’autres domaines.