Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > Archive des séminaires de chimie (jusqu’en 2011) > 2011

Paires spéciales artificielles flanquées de dendrons photoniques flexibles, semi-flexibles, rigides pseudo-protéiques et organométalliques

Mardi 13 décembre à 11h00, salle 018N, bâtiment propédeutique, UFR-ST

Par Professeur Pierre D. Harvey (Département de chimie, Université de Sherbrooke, Québec, Canada)

Résumé :

La paire spéciale dans la protéine appelée centre réactionnel joue un rôle central en photosynthèse où des événements de transferts d’énergie et d’électrons surviennent à des vitesses très rapides (ps). Selon l’organisme photosynthétique, l’assemblage supramoléculaire 2D ou 3D des antennes et des accessoires à transfert d’électrons varient. Le point commun est que la paire spéciale se situe au centre de la protéine entourée d’antennes et les accessoires sont placés à proximité. Dans les plantes et les cyanobactéries, l’organisation des antennes semble être aléatoire de façon à ce que le meilleur modèle chimique à stœchiométrie et distance paire spéciale-antenne contrôlées est le dendrimère. Dans cette présentation, les synthèses de paires spéciales artificielles à base de porphyrine de zinc(II), de cuivre(II) ou de base libre face-à-face flanquées de dendrons porphyrine de zinc(II) ou (truxène)n (n = 1, 3) variant de générations 1, 2 ou 3, seront présentées en exploitant à plusieurs occasions la chimie CLICK. Les dendrons flexibles et semi-flexibles seront des chaînes de type amide et methoxy, respectivement, alors que les organisations rigides seront composées de liens directs entre l’antenne et le chromophore central. La conclusion de ces travaux est que seules les antennes situées à proximité de la paire spéciale artificielle sont responsables de la plus grosse partie du transfert d’énergie. Ceci remet en question la conception structurale des antennes vis-à-vis le processus excitonique (migration de l’excitation à travers les antennes). La construction d’une pseudo-protéine contenant 24 peptides ainsi que d’arrangements supramoléculaires de plusieurs clusters Pd3(dppm)3(CO)2+ associés à une porphyrine de zinc(II) centrale, sera aussi présentée.