Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > 2013

Michel Peters

Recollision électronique induite par laser : défis conceptuels et méthodologiques.

vendredi 17 mai 2013, 14h

salle de conférences de l’observatoire

Michel Peters, Laboratoire de Chimie Théorique, Université Laval, Québec, Canada

Résumé :

La dynamique d’ionisation des molécules N2 et CO2 plongées dans un champ électrique intense
est simulée dans le cadre de l’approximation à un électron actif [1]. Il est montré que le processus de recollision qui survient après une première étape d’ionisation donne lieu à de riches
structures d’interférence dans le spectre des photoélectrons. Ces dernières peuvent être reliées à la structure géométrique et orbitalaire de la molécule par un algorithme d’inversion basé sur les
principes de conservation de symétrie. Afin d’examiner les conséquences de la prise en charge de la corrélation électronique (négligée dans ces premiers travaux exploratoires), une théorie de
type Time-Dependent Multi-Configuration Self-Consistent Field (TDMCSCF) [2] est développée.
Les principes de cette méthode de propagation de paquets d’ondes multi-électroniques seront
présentés et discutés dans le contexte des défis posés par la physique à l’échelle attoseconde.

Paquets d'ondes électroniques de N<sub>2</sub> et CO<sub>2</sub> en interaction avec un champ électrique externe de longueur d'onde 800 nm et d'intensité 8 x 10<sup>14</sup> W/cm<sup>2</sup>.
Paquets d’ondes électroniques de N2 et CO2 en interaction avec un champ électrique externe de longueur d’onde 800 nm et d’intensité 8 x 1014 W/cm2.

PDF - 380.8 ko
Version imprimable (PDF)

[1M. Peters, T. Nguyen-Dang, E. Charron, A. Keller, et O. Atabek, Phys. Rev. A 85, 053417 (2012).

[2T. Nguyen-Dang, M. Peters, S. Wang, et F. Dion, Chem. Phys. 366, 71 (2009).