Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > A la une > Archives > Nouvelles scientifiques

La spectroscopie à haute pression révèle la stabilité des dimères de CO2 présents dans l’atmosphère de Venus

par Edith Burgey -

La spectroscopie infrarouge à haute résolution est considérée aujourd’hui comme un outil standard pour l’étude de systèmes moléculaires en phase gazeuse. Les hautes pressions, en particulier, sont utiles pour comprendre les réponses spectrales de molécules individuelles dans différentes régions de fréquence.

Cette technique bien connue vient d’acquérir un nouveau potentiel dans le domaine des agrégats moléculaires grâce à un travail, à la fois expérimental et théorique, réalisé par des chercheurs de l’Université d’État de Saint-Pétersbourg et de l’institut UTINAM, liés par un accord inter-universitaire de coopération scientifique.
En particulier, elle a permis de démonter que les dimères de CO2, présents dans l’atmosphère de Venus et considérés jusqu’à présent comme des formations à durée de vie très courte, sont en réalité suffisamment stables pour survivre à plusieurs collisions et contribuer d’une façon appréciable dans l’absorption de la radiation par l’atmosphère.


Géométrie du dimère (CO2)2

Les résultats de ce travail sont parus comme une communication dans the Journal of Chemical Physics 142, 051101 (2015) : lien.


Contact  : Jeanna Buldyreva - jeanna.buldyreva chez univ-fcomte.fr - tél. 03 81 66 63 60