Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > Archive des séminaires d’astrophysique (jusqu’en 2011) > 2010

La nuit n’est pas noire : ce que nous apprend le rayonnement extragalactique

par Edith Burgey -

Vendredi 30 avril 2010

Hervé Dole

Institut d’Astrophysique Spatiale d’Orsay

Résumé :

L’Univers est baigné de rayonnements, le principal ayant pour origine la recombinaison (le fond cosmologique) et présentant un maximum dans le domaine radio. Un autre rayonnement d’importance cosmologique a été decouvert il y a 14 ans dans les données du satellite COBE : le fond extragalactique infrarouge. Il a pour origine l’émission de toutes les galaxies depuis leur formation, et résume ainsi toute leur histoire. Mesurer ce rayonnement de fond, et plus généralement le fond extragalactique à toutes les fréquences, et comprendre la nature des galaxies qui en sont à l’origine constituent les principaux buts des relevés cosmologiques effectués dans l’infrarouge. La nuit n’est donc pas noire, puisque remplie de rayonnements radio et infrarouge tracant l’origine et l’évolution des principaux constituants de l’Univers.

Je proposerai une petite revue de ces rayonnements, et illustrerai mon propos avec les récents résultats des satellites Spitzer et Herschel, et esquisserai les (glorieuses !) perspectives pour Planck.