Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > Archive des séminaires d’astrophysique (jusqu’en 2011) > 2009

La ceinture de Kuiper, dernières découvertes et contraintes sur les scénarios de formation du système solaire

par Edith Burgey -

Vendredi 22 mai 2009

Jean-Marc Petit

Institut UTINAM équipe ARTE

Résumé :

Proposée au milieu du 20ième siècle, indépendamment par Edgeworth et Kuiper, pour expliquer l’existence des comètes à courte période, la ceinture dite de Kuiper fut effectivement mise en évidence observationnellement en 1992. Avant même ces premières observations, de nombreux travaux théoriques étudiaient cette ceinture, alors hypothétique, de petits corps. Comme bien souvent dans pareil cas, les observations, tout en confirmant le bien fondé et l’importance de telles études, ont montré que la réalité dépasse de loin nos plus audacieuses idées.

Après un bref rappel des principales étapes de notre connaissance observationnelle de cette région du système solaire, je présenterai le modèle actuellement le plus abouti tendant à expliquer la formation et l’évolution primordiale du système solaire externe. Ce modèle "de Nice" semble expliquer plusieurs caractéristiques importantes du système solaire, dont en particulier la faible masse présente au-delà de Neptune, l’existence des Troyens de Jupiter et le bombardement intensif tardif. Cependant, les "évidences" observationnelles ne sont peut-être pas si convainquantes lorsqu’on y regarde de près...

Récemment, la découverte, par notre groupe, d’objets très particuliers dans la ceinture de Kuiper (système binaire extrèmement distendu, corps sur orbite quasi polaire) a relancé la polémique et les études pour comprendre leur provenance et leur histoire. Cela a aussi relancé les travaux d’observation dans de nouvelles directions pour mieux contraindre notre compréhension de la formation de cette région.