Supervisory authorities

CNRS

Nom tutelle 1

Our partners

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Search



Nom tutelle 2 Nom tutelle 3


Home > Headlines

L’impact du COVID-19 sur le commerce international

by Edith Burgey -

Une équipe de physicien de l’institut UTINAM a analysé la structure des relations commerciales entre les pays du monde avant et après la survenue de la pandémie de COVID-19. Le réseau du commerce international a été scruté à l’aide d’algorithmes dérivés de l’algorithme « PageRank », connu pour avoir été à l’origine du succès du moteur de recherche de Google. Cette étude a notamment permis de mesurer l’impact du COVID-19 sur le classement des différentes économies du globe et de déceler les restructurations des échanges commerciaux causées par la pandémie.

Outre l’important impact sanitaire, la pandémie de COVID-19 a été indirectement responsable d’autres effets importants, d’ordre social et économique. Nous avons assisté à une perturbation sans précédent de l’économie mondiale due à la réduction globale de la production et de la consommation dans le monde.

Une étude menée conjointement par l’Institut UTINAM (UMR CNRS / Université Bourgogne-Franche-Comté), le laboratoire de physique théorique de Toulouse (UMR CNRS / Université Paul Sabatier), et le département de physique théorique de l’Université de Buenos Aires, analyse les échanges commerciaux entre 194 pays et territoires. Ces échanges, recensés annuellement par les Nations Unies (UN Comtrade) et dont le volume annuel est de l’ordre de 20 000 milliards de dollars US, concernent des dizaines de milliers de produits regroupés en 10 catégories distinctes.

Le réseau du commerce international est construit en considérant les pays comme les nœuds du réseau. Deux pays sont connectés par une flèche partant du pays exportateur et pointant vers le pays importateur. Cette flèche définit un lien dont le poids est proportionnel au volume monétaire des transactions. La matrice de Google construite à partir du réseau du commerce international est associée à un processus markovien qui permet de classer les pays suivant leur aptitude à exporter ou importer un type de produit. La méthode développée, utilisant les algorithmes PageRank et CheiRank, permet de classer les différentes économies mondiales en prenant en compte leur importance dans la structure du commerce international contrairement à l’analyse usuelle « Import-Export » qui consiste seulement à comparer les volumes totaux d’importation et d’exportation de chaque pays. Cette étude définit de nouveaux indicateurs économiques (classements, balances structurelles, ...) prenant en compte la multiplicité des interactions commerciales « à une ou plusieurs bandes » entre les différents pays.

Par comparaison avec l’ère pré-COVID-19, un changement significatif survient en 2020 pour ces nouveaux indicateurs économiques permettant d’affirmer qu’une réorganiation majeure des flux commerciaux s’est opéré. La matrice de Google réduite associée à une catégorie donnée de produits permet de déceler comment cette réorganiation a eu lieu et notamment de déterminer quels sont les pays qui ont « bénéficié » de la crise internationale aux détriments des autres.


En savoir plus
COVID-19’s Impact on International Trade
Célestin Coquidé, José Lages, Leonardo Ermann, Dima L. Shepelyansky
Entropy 2022, 24(3), 327
https://doi.org/10.3390/e24030327


Contact
José Lages (jose.lages at utinam.cnrs.fr, 0652436082), maître de conférences à l’Université de Franche-Comté et chercheur à l’Institut UTINAM.

Re-câblage des exportations de denrées alimentaires. Les flèches indiquent les plus importants volumes d’exportation pour les principales économies du globe. En rouge, les transactions disparues en 2020. En bleu, les nouvelles transactions apparues en 2020. Crédit : Institut UTINAM
Distribution des pays sur le plan PageRank K – CheiRank K*. Le classement PageRank K mesure l’aptitude d’un pays à importer efficacement un produit donné. Le classement CheiRank K* mesure l’aptitude d’un pays à exporter efficacement un produit donné. Les classements des économies nationales sont donnés pour 2020. Les flèches indiquent les changements depuis 2018 (la base d’une flèche donne la position d’un pays en 2018 et la pointe celle en 2020).Crédit : Institut UTINAM