Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires

Jan Orkisz

Les nuages moléculaires, de turbulentes pouponnières d’étoiles

vendredi 17 janvier 2020, 10h30

salle de conférences de l’observatoire

Jan Orkisz

Chalmers University of Technology Göteborg, Suède
Mots-clés :
Astrophysique ; milieu interstellaire ; nuages moléculaires ; formation stellaire ; radio-astronomie

Résumé :
Les nuages moléculaires, de turbulentes pouponnières d’étoiles

L’évolution des nuages moléculaires, ces régions denses du milieu interstellaire qui abritent la formation des nouvelles générations d’étoiles, est régie par de nombreux phénomènes physiques, tels que la gravité, le champ magnétique, le rayonnement, la chimie du gaz, ou encore la turbulence. Tous ces paramètres contribuent à façonner les nuages moléculaires, et à faire progressivement émerger les structures qui donneront naissances aux étoiles : filaments, coeurs denses...
Nous prenons ici l’exemple du nuage géant Orion B, qui a été l’objet d’une campagne intensive d’observations menée par une équipe internationale au radio-télescope de 30m de l’IRAM, pour illustrer la façon dont la composition, la morphologie et la dynamique du gaz sont liées à la formation des nouvelles étoiles. En particulier, nous verrons l’importance de la hiérarchie des nuages, filaments et cœurs dans les régions de formation stellaire, et le rôle-clé de la turbulence qui peut s’opposer, ou au contraire favoriser la formation de zones dense où les étoiles se formeront, contrôlant ainsi la circulation de la matière dans le cycle du milieu interstellaire.