Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > 2014

Danielle Laurencin

Apports de la RMN solide à l’étude de polymères de coordination et de nano-objets fonctionnels

jeudi 30 janvier 2014, 14h30

salle de conférences de l’observatoire

Danielle Laurencin, Institut Charles Gerhardt de Montpellier, UMR 5253

médaille de bronze du CNRS 2013

Résumé :

Pour comprendre et optimiser les propriétés de matériaux, il est nécessaire de connaître leur structure, notamment à l’échelle moléculaire. Au cours des 10 dernières années, la résonance magnétique nucléaire (RMN) à l’état solide a connu des développements importants, tant du point de vue de l’instrumentation que de la méthodologie, faisant d’elle un outil de choix pour l’analyse d’une grande diversité de matériaux, qu’ils soient synthétiques ou naturels. [1]

L’objectif de la présentation sera de montrer, à travers deux exemples, en quoi la RMN solide peut renseigner sur la structure de polymères de coordination et de nanoparticules fonctionnalisées. Le premier exemple portera sur l’étude d’une nouvelle famille de polymères de coordination, les boronates métalliques. [2] Après avoir présenté leur synthèse, on démontrera comment la RMN solide peut être utilisée pour déterminer, en particulier, le réseau de liaisons hydrogène. Le second exemple portera sur des nanoparticules d’or fonctionnalisées par des carbènes N-hétérocycliques. [3] Ici, il sera montré que certains aspects de la réactivité des nanoparticules d’or ont pu être élucidés grâce à des analyses RMN solide 13C.

PDF - 424.4 ko
version PDF (424 ko)