Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > A la une > Archives > Conférences, colloques, ateliers

Clôture du projet IZAC

par Edith Burgey -

Le projet IZAC (Innovative Zinc Alloy Coating), financé et lancé en 2010, a permis de développer un nouveau système de protection anticorrosion des pièces de fixation, possible substitution de l’alliage zinc-nickel. Ce nouveau revêtement électrolytique doit éviter tous les composants chimiques pointés par les directives REACH [1] et améliorer l’ergonomie de montage chez les clients.

  • 1. Origine du projet

À partir de 2006 des solutions de protection sans chrome hexavalent se sont généralisées sous la pression réglementaire, apportant simultanément des améliorations significatives de tenue à la corrosion.
Dans le même temps avec la réglementation européenne REACH de nouvelles restrictions étaient annoncées, qui risquaient de compromettre l’application de ces nouveaux revêtements, particulièrement le zinc-nickel.
Soucieux de maintenir les activités de fabrication de visserie ainsi que leur revêtement en Europe, plusieurs acteurs de la filière se sont concertés pour anticiper les contraintes réglementaires tout en maintenant la performance technique des protections contre la corrosion.
Il s’agit de remplacer les métaux dont les sels sont potentiellement visés par la réglementation européenne REACH (nickel, chrome, cobalt) par des éléments plus neutres selon les critères d’hygiène –sécurité –environnement.
Le consortium IZAC (acronyme de Innovative Zinc Alloy Coating) s’est constitué autour de cet objectif.
IZAC réunit un consortium d’entreprises : LISI Automotive (porteur du projet), Coventya, LISI Aerospace, Safran et l’Institut UTINAM (UMR 6213 CNRS/Université de Franche-Comté) à Besançon. Les donneurs d’ordres, notamment PSA et Renault, ainsi que des applicateurs à travers le groupe Galvanoplast/Zindel, ont été associés au projet dès l’origine et sont impliqués dans le programme de validation final.

  • 2. Financement du projet

D’un montant de 1,7 M€, le projet a été labellisé par le Pôle Véhicule du Futur, Il a bénéficié du soutien financier : du Conseil Régional de Franche-Comté dans le cadre du Fonds Régional Innovation, du FEDER, de Bpifrance, et des partenaires industriels du consortium.
Les travaux de recherche du projet IZAC ont mobilisé 3 doctorants et 2 ingénieurs à plein temps dans le laboratoire UTINAM, mais aussi les personnels en R&D des entreprises concernées.

  • 3. Résultats obtenus

Des avancées significatives ont été obtenues dans le domaine des couches de protection sacrificielles de zinc-fer ou de zinc-manganèse, le développement de finitions à faible impact environnemental et l’ouverture vers de nouvelles voies : les finitions sols-gels à base aqueuse, fonctionnalisées grâce à l’incorporation de lubrifiants.

Un nouveau revêtement est ainsi issu de la combinaison des solutions d’IZAC et se montre prometteur : zinc-fer à haute teneur en fer (qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet), associé à une couche de conversion à faible teneur en chrome, exempte de cobalt et à une finition organo-minérale.

Ce nouveau zinc-fer électrolytique est en phase pilote de mise au point chez COVENTYA à Villeneuve La Garenne. Ses performances en corrosion seront évaluées par les membres du consortium, notamment par PSA et RENAULT dans leur programme de levée des risques.

Dans les domaines aéronautique, spatial et défense, on estime que le champ d’application de cette technologie de rupture pour la protection des aciers pourrait être envisagée dans le cas des structures fortement sollicitées, des assemblages vissés et jusqu’à la connectique. Pour en vérifier la portée, un projet d’étude collaboratif devrait voir le jour au cours du premier semestre 2015.

Le projet IZAC est un modèle d’anticipation vis-à-vis des exigences réglementaires, dont les résultats permettront le maintien d’activités industrielles en Europe et le développement de nouveaux marchés pour ses partenaires.

Vis revêtues de Zinc-Fer à haute teneur en fer (procédé au tonneau)


























Liste des partenaires :

PDF - 562.7 ko

Chronique actu des labos sur le site de l’UFC


Contact chercheur :
Jean-Yves HIHN – Institut UTINAM – jean-yves.hihn chez utinam.cnrs.fr – Tél. : 03 81 66 20 36

Contact presse  :
Edith Burgey – Institut UTINAM – edith.burgey chez utinam.cnrs.fr – Tél. : 03 81 66 69 13


[1Les principaux objectifs de REACH (Registration, Evaluation, Authorization and restriction of CHemicals) sont d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine et l’environnement contre les risques que peuvent poser les produits chimiques, la promotion de méthodes d’essai alternatives, la libre circulation des substances au sein du marché intérieur et de renforcer la compétitivité et l’innovation.