Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Séminaires > Archive des séminaires d’Utinam > 2013

Bertrand Lemasle

Quelques aspects de l’évolution chimique de la Voie Lactée et du Groupe Local

vendredi 29 mars 2013, 9h30

salle de conférences de l’observatoire

Bertrand Lemasle

Résumé :

Les gradients d’abondances le long du disque Galactique sont une observable communément adoptée pour contraindre les modèles d’évolution chimique de la Voie Lactée. Parmi d’autres, les Céphéides sont d’excellents traceurs de la composition chimique du disque mince. Elles permettent en effet de déterminer les abondances de nombreux éléments. Comme elles sont également de célèbres indicateurs primaires de distances, leur distance Galactocentrique peut être déterminée avec une très grande précision. Dans un premier temps je présenterai donc quelques résultats récents concernant les gradients d’abondances obtenus grâce aux Céphéides.

Les géantes rouges ont un âge compris entre 1 Gyr et l’âge de l’Univers. Les abondances de la plupart des éléments dans leur atmosphère n’ont pas été modifiées par l’évolution stellaire. Elles reflètent ainsi la composition du milieu interstellaire à l’époque de leur formation, et donc l’évolution chimique de leur galaxie-hôte.
Dans un second temps, j’évoquerai donc l’évolution chimique de la naine sphéroïdale Carina, une galaxie dans laquelle la formation d’étoiles nouvelles a été quasi-totalement interrompue pendant plusieurs milliards d’années sans que l’on sache encore pourquoi. L’analyse spectroscopique d’une trentaine d’étoiles dans Carina a conduit a des résultats très intrigants.

La mission GAIA va avoir un impact majeur sur notre compréhension de la formation et de l’évolution de la Voie Lactée en fournissant des données astrométriques avec une précision inégalée pour plus d’un milliard d’étoiles jusqu’à la magnitude 20. Cependant ses performances sont plus modestes en ce qui concerne la détermination des vitesses radiales et de la composition chimique des étoiles. Il est donc de la plus haute importance de complémenter la mission GAIA par un suivi spectroscopique au sol. Je concluerai donc en décrivant brièvement deux spectrographes haute résolution (R 20000) multi-objets à grand champ spécifiquement dédiés au suivi au sol de la mission GAIA : WEAVE (WHT) et MOONS (VLT).