Nos tutelles

CNRS

Nom tutelle 1

Nos partenaires

Nom tutelle 2 Nom tutelle 3

Rechercher





Accueil > Science pour tous > 2019 - Année internationale du tableau périodique des éléments > Archives des éléments présentés

Argent

L’argent est un métal blanc-brillant, malléable et ductile. Il ne réagit ni avec l’eau, ni avec l’oxygène. Il est sensible à la sulfuration, ce qui se traduit par l’apparition d’un ternissement lorsqu’il est exposé à une atmosphère soufrée. On le trouve à l’état natif, ainsi que dans des minerais de sulfures et de plomb.

Barre en argent - Crédit photo : Institut UTINAM

Étymologie  : vient du latin « argentum » signifiant argent qui était utilisé pour définir la monnaie. Dans l’antiquité, en grec ancien, le mot « argyros » désignait quant à lui quelque chose de blanc, brillant, laiteux et clair.

Origine  : L’argent est un élément produit par capture de neutrons dans les noyaux d’éléments du pic du fer. Les neutrons peuvent provenir de la réaction nucléaire qui transforme le néon en magnésium, ou celui qui transforme le carbone 13 en oxygène 16. Ces processus de capture de neutrons peuvent être rapides, comme par exemple lors de la fusion d’étoiles à neutrons, où les neutrons rapides sont capturées et grossissent les noyaux des éléments du pic du fer. La réaction nucléaire peut aussi être une capture lente de neutrons, par exemple dans les étoiles de masse intermédiaire en fin de vie (branche asymptotique des géantes). Dans le cas de l’argent, il est produit à environ 70% par des processus de capture rapides.

Historique  : L’argent est connu par l’homme depuis la préhistoire et utilisé pour la fabrication de bijoux, d’ornements et d’ustensiles. Il est hautement apprécié depuis l’antiquité : il se développe une culture autour de l’argent, qui devient peu à peu un métal précieux et gage de richesse. Il va être utilisé comme étalon monétaire et les états disposaient de réserves en argent (sous forme de lingots par exemple). Au XIXe siècle, l’argent entre dans l’ère industrielle, son utilisation se révélant très intéressante grâce à ses propriétés physiques et chimiques (meilleur métal conducteur calorifique et électrique).

Pièce de monnaie en argent - Crédit photo : Wikipédia / Antonblay — Travail personnel - CC BY-SA 4.0

L’argent dans la vie courante :
A la fin du XXe siècle, on utilisait presque 6000 tonnes d’argent par an dans le domaine de la photographie. En effet, les sels d’argent ayant des propriétés photosensibles, il était utilisé sur le papier photographique. De nos jours, cette utilisation est obsolète avec la photographie numérique.

Pellicule photographique
Le terme « argentique » s’est répandu au début des années 2000 quand le besoin s’est fait sentir de différencier la photographique classique, sur pellicule, de la photographie dite « numérique » en plein essor - Crédits photo : Wikipédia / Staura -Travail personnel - CC BY-SA 3.0

L’argent a de nombreuses utilisations modernes. Très bon conducteur d’électricité et de chaleur, il est utilisé dans les équipements audio de pointe (même s’il est souvent remplacé par l’or). Il sert aussi aux super-miroirs utilisé pour des réflecteurs solaires et les télescopes. Comme les microbes ne peuvent pas se multiplier sur l’argent, on l’utilise pour les pansements stériles, les équipements médicaux et la purification de l’eau.

Utilisation de l’argent à UTINAM :
L’argent un métal de choix pour la bijouterie, avec plus de 7500 tonnes utilisées par an dans la confection de bijoux, colliers, bagues, ... Les bijoux peuvent être en « argent massif » (au moins 80% d’argent pur massif) ou en « argent plaqué » (métal pauvre recouvert d’une couche d’argent pur déposée par électrolyse).

Bijoux en argent - Crédits photo : Wikipédia / Chatsam — Travail personnel - CC BY-SA 3.0

Ainsi, l’argent peut être électro-déposé sur un substrat par réduction électrochimique d’ions argent en solution. L’Institut UTINAM est spécialisé dans l’électrodéposition avec d’application d’ultrasons de puissance. La croissance ainsi que les propriétés du revêtement d’argent sont modifiées en présence d’ultrasons. On observe une répartition du revêtement d’argent plus homogène lorsque l’électrodéposition est réalisée en présence d’ultrasons.

Comparaisons en coupe de revêtements d’argent réalisés dans des entailles
a) Sans ultrasons b) Avec ultrasons
Répartition du revêtement d’argent de meilleure qualité avec électrodéposition
en présence d’ultrasons
Crédits photo : Institut UTINAM